Werner & Mertz agit pour réduire la quantité de plastique en mer

werner mertz,tana professional,green care,sanet platinum,Ellen MacArthur foundation,New plastics economy,catalysing action,plastique recyclé,plastique en mer,plastique dans les océans,reinhard schneider,davos,initiative recyclat,recyclate initiative,Forum économique mondial, produit entretien écologique

Werner & Mertz, producteur de produits d’entretien écologiques et intégralement durables, a signé, avec 39 autres entreprises, une charte dans laquelle tous s’engagent à recycler plus de plastique dans le futur. C’est nécessaire, car selon l’Ellen MacArthur Foundation, les océans compteront plus de plastique que de poisson en 2050. Dans le rapport, Werner & Mertz est mentionné comme un pionnier dans le domaine de la production écologique dans le secteur du nettoyage.

Lors du Forum économique mondial de janvier à Davos (Suisse), 40 producteurs du monde entier, dont Werner & Mertz, ont signé une charte dans laquelle ils déclarent qu’ils produiront moins de plastique. Le Forum économique mondial est une organisation internationale favorisant les partenariats public-privé. Reinhard Schneider, CEO de Werner & Mertz, qui représentait l’entreprise à Davos, se montre ravi : « Nous sommes heureux de constater que les intérêts internationaux vont dans le bon sens. Nous ne nous contentons pas de signer une charte, nous agissons aussi réellement. »

Via l’ Initiative Recyclat (vidéo en anglais) , qui a été présentée au Forum l’année dernière, Werner & Mertz accorde depuis longtemps déjà de l’attention au problème de l’excès de plastique. Avec cette Initiative, l’entreprise appelle à un recyclage total du plastique via la collecte des sacs ménagers PMC. Les bonnes pratiques de l’Initiative ont été partiellement reprises dans le rapport New Plastics Economy de l’Ellen MacArthur Foundation, une fondation qui s’engage pour une économie restaurative et régénérative.

Le rapport, intitulé Catalysing Action, propose un plan d’action destiné à réduire le nombre de particules de plastique dans les océans. À l’heure actuelle, quelque 20 % de tout le plastique peut être réutilisé et 50 % peut être recyclé de manière rentable. Les autres 30 % doivent être totalement modifiés pour que le matériau soit recyclable. Dans le rapport, Werner & Mertz est mis en avant en sa qualité de pionnier, car l’entreprise ne colore pas ses emballages en PEHD, afin qu’ils puissent toujours servir à fabriquer de nouvelles bouteilles.

Lors du salon Interclean à Amsterdam en mai 2016, le producteur présentait le SANET platinum Concept 1.0 : un concept d’emballage de produit révolutionnaire avec lequel Werner & Mertz a voulu étayer sa vision sur ses futurs emballages, conçu à 100 % pour l’économie circulaire. La meilleure bouteille prototype de sa catégorie était fabriquée à partir de 100 % de matériau recyclé et recyclable, ce qui témoigne de l’ambition du groupe à réaliser une recyclabilité parfaite. Par le biais de différentes récompenses, comme le Federal Ecodesign Award reçu l’année dernière en Allemagne, l’entreprise démontre que cet objectif est réalisable.

Vous pouvez lire ici le rapport New Plastics Economy ‘Catalysing Action’ (en anglais).